La plaque du jour

Aujourd'hui 24 Janvier 2021, 24ème jour de l'année
Nous fêtons les François de Sales

Beaumarchais, fils d'horloger, naît Pierre-Augustin Caron à Paris le 24 janvier 1732.

Adolescent difficile qui sera chassé durant quelques mois par son père, inventeur à vingt ans d'un échappement de montre dont il est obligé de disputer l'invention au célèbre horloger Lepaute, il vit une existence hors du commun, mêlé tel certains personnages du XXe siècle, tour à tour ou à la fois à d'intenses et diverses activités. Libertin, sa vie sentimentale ne sera pas moins tumultueuse, et son existence ne peut certes pas être réduite à la seule dimension d'écrivain.

Musicien, auteur dramatique, éditeur, courtisan, agent secret, homme d'affaires, trafiquant quand il ne négocie pas ouvertement, il occupe des charges à la cour, apprend les finances avec le financier Pâris-Duverney créateur en 1751 de l'École militaire , mène conjointement plusieurs procès (familiaux, financiers, politiques...), se mêle de politique étrangère, qu'il s'agisse de la mission secrète à Londres avec le Chevalier d'Éon en 1775, de l'aide aux Insurgents d'Amérique en 1776, ou de l'achat de fusils en Hollande pour l'armée républicaine, en 1792 dont l'affaire à rebondissement ne se conclura qu'après sa mort.. Il prend, dès 1756, le nom de Beaumarchais, du nom d'une terre de sa première épouse, bâtit sa fortune sur des coups de poker, organise l'exploitation de la forêt de Chinon, entreprend à Kehl l'édition monumentale des Œuvres de Voltaire (1783 - 1790), finance la Compagnie des Eaux, se bat sur tous les fronts, intrépide, dénonçant çà et là les privilèges, toujours la plume à la main, instrument de combat, de séduction, qu'il manie avec éloquence et insolence. Il entre en littérature par la petite porte, écrivant pour le mari de la Pompadour, célèbre favorite du roi.

Le théâtre l'intéresse cependant d'une manière plus sérieuse, et, suivant les idées développées par Diderot sur le drame bourgeois, il donne à la Comédie-Française "Eugénie" en 1767, demi-échec suivi de la publication d'un ouvrage théorique, "Essai sur le genre dramatique sérieux", et "Les Deux Amis" (1770), qui sont un échec total.

Changeant de genre, il projette de donner aux Comédiens italiens qui le refusent, "Le Barbier de Séville", un opéra-comique. Après aménagements, et tandis que Beaumarchais se débat dans un procès contre le juge Goëzman, la Comédie-Française reçoit en 1773 la comédie du Barbier de Séville, finalement créée en 1775. Le succès n'est pas immédiat. La pièce est coupée et ramenée de 5 à 4 actes, dès la seconde représentation. Une longue série de représentations victorieuses s'ouvre alors.

Tout en méditant une suite à l'histoire de son Figaro, Beaumarchais prend la tête des auteurs dramatiques trop longtemps abusés par les Comédiens-Français, qui profitent de leur monopole pour ne pas rétribuer les auteurs comme il conviendrait. D'un conflit mené tambour battant par Beaumarchais, exigeant des comptes exacts, et peu avare en déclarations tonitruantes, naît la Société des auteurs dramatiques (1777 - 1780). Dès 1781, la Folle journée ou le Mariage de Figaro est reçue par les Comédiens-Français, mais la censure et les réticences de Louis XVI, qui a senti ce qu'il y a de subversif dans cette comédie brillante, en retardent la création. Beaumarchais multiplie les lectures privées, obtient la protection de la reine Marie-Antoinette, et la pièce est enfin créée, le 27 avril 1784, remportant le plus grand triomphe de toute l'histoire de la Comédie-Française. Plus de cent représentations en quatre ans assoient la réputation littéraire de Beaumarchais, qui, pourtant, n'échappe ni aux pamphlets ni même à la Bastille. (dont, c'est un comble, il surveillera entre autres choses le démantèlement en août 1789)

Ne négligeant aucun genre, il donne en 1787 le livret d'un opéra, "Tarare", dont la musique est confiée à un adversaire de Mozart, Antonio Salieri (1750-1825) . Des affaires plus ou moins claires, la construction d'une somptueuse demeure dans le quartier de la Bastille, discréditent un peu, au début de la révolution, le défenseur des opprimés, le champion de la tolérance. Le germe est néanmoins semé, et, à travers les comédies de Beaumarchais, c'est l'émergence des libertés bourgeoises et populaires qui se fait jour, dans un monde où l'aristocratie, naguère incontestée, vacille au contact des idées philosophiques. Le dernier volet de la trilogie de Figaro, "la Mère coupable", drame larmoyant et moralisateur contaminé par l'atmosphère révolutionnaire, est créé en 1792 au Théâtre du Marais, dont Beaumarchais est le directeur occulte.

Il faut attendre la reprise de 1797, au Théâtre Feydeau, avec les créateurs du "Mariage de Figaro", Louise Contat et Dazincourt, rescapés des geôles de la Terreur, pour que la pièce remporte un véritable succès. Entre temps Beaumarchais, confondu avec les aristocrates émigrés, a connu la prison, l'exil et la ruine. Il ne renonce cependant pas à se défendre, et publie de nombreux Mémoires. Il a cependant rapidement cessé d'être populaire, et, âgé de 67 ans, il meurt d'apoplexie à Paris dans la nuit du 17 au 18 mai 1799. Ses cendres seront transférées au cimetière parisien du Père Lachaise en 1822.

Brillant, dilettante, insolent, impécunieux et intrigant, Beaumarchais est, à l'image de Figaro, « ambitieux par vanité, laborieux par nécessité, mais paresseux... avec délices ! orateur selon le danger ; poète par délassement ; musicien par occasion... » et ce qui reste de son œuvre, dramatique ou polémique, est essentiellement cette étonnante liberté d'esprit, qui ne vieillit pas, car elle est de tous les temps. Si les Comédiens-Français eurent à pâtir de sa vigoureuse défense des intérêts des auteurs dramatiques, ils lui doivent quelques-unes des plus belles heures de gloire de leur histoire. Jamais le succès du Barbier de Séville et du Mariage de Figaro ne s'est démenti. Des dialogues étincelants, des quiproquos réjouissants, des morceaux de bravoure, des rôles en or, toutes ces qualités valent à Beaumarchais une bonne place dans le palmarès des auteurs joués, malgré le nombre réduit des pièces au répertoire. Le succès de la reprise en série de la trilogie de Figaro dans les années 1989 - 1991 n'a fait que confirmer son éternelle jeunesse.

Outre ses pièces encore régulièrement jouées, Beaumarchais nous laisse la Société des auteurs dramatiques dont il est à l'origine de la création, et une maxime imprimée jour après jour puisque adoptée par ..."Le Figaro" : "Sans la liberté de blâmer, il n'est point d'éloge flatteur".

Tout n'a pas peut-être pas été dit encore sur lui, puisque l' un de nos grands acteurs de théâtre, Jean Piat dont il est l'un des personnages préférés, a sorti une nouvelle biographie de Beaumarchais en 2004.

Source :

http://fr.wikipedia.org/wiki/Pierre-Augustin_Caron_de_Beaumarchais

Pour en savoir plus :

http://membres.lycos.fr/messiaen/figaro1.html

Le Boulevard Beaumarchais à Paris ville natale du sieur Caron, se situe non loin de la Bastille qui le vit s'agiter des deux côtés des murs.


Exclusif ruedesrues.

Recherchez avec Cernedate © une année à partir d'une date incomplète.

/ Entre et

Puisque cette page est dédiée aux dates, il vous est sûrement arrivé de regretter l'absence d'un millésime sur un document incomplet. Vous avez par exemple en mains un tract d'un mardi 26 août dont vous situez l'impression dans les années 1970. Quelles solutions s'offrent à vous pour trouver l'année plausible ? Il vous fallait jusqu'à ce jour afficher successivement les années possibles de votre champ de recherche à partir d'un calendrier perpétuel.

Avec Cernedate ©, vous avez de suite les propositions qui s'affichent entre deux dates choisies. Cernedate © peut prendre en compte votre recherche des siècles en arrière ou, pour un besoin que l'instrument aura créé, des siècles en avant. Il y a soit une, soit deux réponses possibles par décennie. Pour garder l'exemple du mardi 26 août, seule l'année 1975 répond à la requête, millésime bordé par 1969 et 1980.

En vue de retrospectives ou de travaux d'historiens, prenez et faites prendre l'habitude de noter l'année sur tous les documents datés !


Si vous avez une idée de plaque ou une plaque à envoyer pour illustrer un 24 Janvier merci de cliquer ici.

Pour souhaiter une naissance ou un anniversaire, connaître les personnalités nées ou décédées un 24 Janvier, vous pouvez vous rendre sur un site ami : http://www.chronobio.com/