La plaque du jour

Aujourd'hui Mercredi 25 Novembre 2020, 330ème jour de l'année
Nous fêtons les Catherine (patronne des étudiants, catherinettes, meuniers,mourants, philosophes, raccomodeurs, pêcheurs), les Katia et les Katy

25 novembre 1959 Il y a cinquante ans aujourd'hui, l'acteur Gérard Philipe (avec un seul P) est décédé d'un cancer à son domicile parisien de la rue de Tournon. Il allait avoir 37 ans...

Il était né Albert Gérard Philip le 4 décembre 1922 à Cannes, dans les Alpes Maritimes.

Ses rôles dans le Cid ou Fanfan la Tulipe, sont dans la légende du cinéma français. Il a tourné dans sa courte carrière avec les plus grands metteurs en scène : Claude Autant-Lara, Christian-Jaque, René Clément, Yves Allégret, Roger Vadim, René Clair, Luis Bunuel.. Jean Vilar le dirige au T.N.P.

Gérard Philippe possède deux facettes moins connues, et contrastant avec son physique de jeune premier : Résistant et syndicaliste.

Au début de la guerre, Gérard Philipe semblait assez indifférent à la politique. C'est au contact des nombreux artistes réfugiés en zone libre qu'il décida de son métier de comédien, et se lia avec des personnalités plus proches de la résistance que de la collaboration qui influencèrent son trajet vers la gauche.

Il fut un des premiers parmi les douze millions de Français qui signèrent en 1950 l'Appel de Stockholm réclamant l'interdiction des armes nucléaires. Il fut membre du Conseil national du Mouvement pour la paix, présidé par Frédéric Joliot-Curie. Compagnon de route du Parti communiste, il préféra taire sa déception à la suite d'un voyage en Pologne en octobre 1954 ; deux ans plus tard, l'entrée des chars russes dans Budapest l'atterra, et il le fit savoir. Il n'en défila pas moins en mai 1958 contre l'arrivée du Général de Gaulle au pouvoir ; et, quelques mois avant sa mort, reçu à Cuba par Fidel Castro, il se montrait rempli d'espoir envers la nouvelle révolution.

C'est dans les deux dernières années de sa vie que Gérard Philipe prit une part active à la lutte syndicale de sa corporation.

Le 15 juin 1958, Gérard Philipe acceptait la présidence de la fusion des deux organisations rivales dans un Syndicat français des acteurs (SFA)
Loin de se borner à prêter sa notoriété, il se révéla un vrai chef syndical, n'hésitant pas à intervenir sur des questions apparemment ingrates de fonctionnement intérieur.

En octobre 1959, les médecins s'aperçoivent qu' il est atteint d'un cancer primaire du foie, inopérable. De retour rue de Tournon, le 19 novembre, il fait des projets, lit des pièces, décide de s'attaquer enfin à Hamlet. Jusque-là, il se croyait trop jeune pour le rôle… Il meurt Le 25 novembre 1959 et il est inhumé à Ramatuelle où il repose toujours. Un lierre dont la devise est "Je meurs où je m'attache" recouvre sa tombe.


Pour en savoir plus :

http://givcos.free.fr/gp_biblio.html


La Plaque du Jour a été photographiée à Sarlat, en Dordogne.

Une grande exposition de la bibliothèque nationale de France a rendu en 2004 hommage à Gérard Philipe, devenu comme le disait Aragon, "la jeunesse du monde".

Galerie Mazarine, 58 rue Richelieu, 400 pièces ont été exposées jusqu'au 25 janvier 2004 :
Des photos qui ont fait sa légende, des costumes, des maquettes de décors, mais aussi des souvenirs de l'aventure du TNP avec Jean Vilar et la naissance du Festival d'Avignon.
ont été présentés aussi pour la première fois, des documents personnels : Notes de travail, manuscrits, carnets intimes.

On pouvait voir aussi des affiches, des témoignages et des extraits de films, ainsi que des extraits sonores dont certains très rares, tel une scène de "Hamlet" qu'il devait jouer juste avant sa mort, et à l'opposé, un extrait de Sodome et Gomorrhe, sa première apparition sur scène en 1943, ainsi qu'un texte sur lui lu par sa femme, Anne Philipe.
L'exposition a été initiée par sa fille, la comédienne Anne-Marie Philipe.



Exclusif ruedesrues.

Recherchez avec Cernedate © une année à partir d'une date incomplète.

/ Entre et

Puisque cette page est dédiée aux dates, il vous est sûrement arrivé de regretter l'absence d'un millésime sur un document incomplet. Vous avez par exemple en mains un tract d'un mardi 26 août dont vous situez l'impression dans les années 1970. Quelles solutions s'offrent à vous pour trouver l'année plausible ? Il vous fallait jusqu'à ce jour afficher successivement les années possibles de votre champ de recherche à partir d'un calendrier perpétuel.

Avec Cernedate ©, vous avez de suite les propositions qui s'affichent entre deux dates choisies. Cernedate © peut prendre en compte votre recherche des siècles en arrière ou, pour un besoin que l'instrument aura créé, des siècles en avant. Il y a soit une, soit deux réponses possibles par décennie. Pour garder l'exemple du mardi 26 août, seule l'année 1975 répond à la requête, millésime bordé par 1969 et 1980.

En vue de retrospectives ou de travaux d'historiens, prenez et faites prendre l'habitude de noter l'année sur tous les documents datés !


Si vous avez une idée de plaque ou une plaque à envoyer pour illustrer un 25 Novembre merci de cliquer ici.

Pour souhaiter une naissance ou un anniversaire, connaître les personnalités nées ou décédées un 25 Novembre, vous pouvez vous rendre sur un site ami : http://www.chronobio.com/