La plaque du jour

Aujourd'hui 16 Juin 2019, 167ème jour de l'année
Nous fêtons les Aurélien, les Fargeau, les Ferréol et les Jean François Régis

Écrivain français d'origine russe , de son nom de baptême Elsa Kagan, Elsa Triolet, muse d’Aragon (Le poète a toujours raison) est décédée à Saint Arnoult en Yvelines le 16 juin 1970 à l’âge de 73 ans.

Elsa était née à Moscou le 25 septembre 1896 . Elle a fréquenté très jeune les milieux intellectuels de la capitale russe. Elle est aussi la soeur cadette de Lili Brick, la femme du poète russe Maïakowski. Sa beauté, son charme et son intelligence font d'elle une sorte de muse d'un groupe d'écrivains : le "groupe futuriste".

Mariée à un français, André Triolet, elle séjourne à Berlin et à Tahiti. Ce dernier voyage inspire son premier roman écrit en russe "A Tahiti" (1926. Deux autres suivent : "Fraise des bois" (1926) et "Camouflage" (1928).

Elle rencontre Louis Aragon en 1928 à Paris dans une manifestation. Dès lors leur deux vies sont inséparables. A la fois compagne et inspiratrice du poète (il écrit pour elle "les yeux d'Elsa" en 1942), membre comme lui du parti communiste, elle entend bâtir son oeuvre propre qui constitue cependant une sorte de réponse à celle d'Aragon.
Durant la guerre, elle prend rang auprès des écrivains résistants et participe à la fondation des Lettres Françaises et du comité national des écrivains. "Le cheval blanc" (1943) montre la recherche d'un bonheur insaisissable. "Les amants d'Avignon", paru d'abord clandestinement sous le pseudonyme de Laurent Daniel, en 1943, retranscrivent de façon directe l'expérience de la résistance. Réuni avec un autre récit,"Yvette" publié aussi dans la clandestinité, ils constituent le volume "Le premier accroc coûte deux cents francs" qui obtient le prix Goncourt en 1944.

Elle n'oublie pas ses origines russes et traduit un choix de vers et proses de 1913 à 1930 de Maïakowski (1957). Elle s'attache aussi à traduire le théâtre de Tchekhov, notamment "Platonov", encore mal connu en France (1967).
En 1960 commence la publication des oeuvres croisées d'Aragon et d'Elsa Triolet tandis qu'un an plus tard, le poète publie un choix des meilleures pages de sa compagne : "Elsa Triolet choisie par Aragon".

"L'écriture, la plus noble conquête de l'homme ; le roman intermédiaire entre l'homme et la vie". Cette maxime, extraite des proverbes d'Elsa permet de définir le projet littéraire d'Elsa Triolet : l'auteur se veut en prise directe sur son temps. Elle écrit pour ses contemporains et leur pose, clairement le problème de ce qu'ils vivent aujourd'hui et ce qu'ils doivent faire pour améliorer leurs lendemains. Il ne s'agit cependant pas d'une littérature de propagande. Elsa Triolet ne renonce à aucun des privilèges de l'écriture et elle peut aussi bien faire appel au fantastique qu'aux mystères métaphysiques du temps, de l'amour et de la mort. Le grand problème qu'elle pose de livre en livre est celui du bonheur : chacun de ses personnage est mû par sa recherche douloureuse, impossible. La romancière prêche pourtant l'espoir. Elle affirme que le bonheur est à portée d'homme à condition d'ouvrir les yeux sur le monde et de vouloir le transformer. C'est en ce sens qu'elle est écrivain militant. Elle affirme d'ailleurs : "Les bons sentiments ne font pas de bons livres, je sais ça par coeur, mais les bons sentiments ne font pas forcément de mauvais livres.

Née un an avant Aragon, elle décèdera douze ans avant lui. Il reposent maintenant au pied d'un hêtre dans le parc de leur propriété de Saint-Arnoult-en-Yvelines, devenue maintenant la fondation Aragon-Triolet.

Site de la fondation

http://www.maison-triolet-aragon.com/

La Plaque du Jour a été photographiée à Boulazac, en Dordogne. Elle n'est malheureusement pas légendée.


Exclusif ruedesrues.

Recherchez avec Cernedate © une année à partir d'une date incomplète.

/ Entre et

Puisque cette page est dédiée aux dates, il vous est sûrement arrivé de regretter l'absence d'un millésime sur un document incomplet. Vous avez par exemple en mains un tract d'un mardi 26 août dont vous situez l'impression dans les années 1970. Quelles solutions s'offrent à vous pour trouver l'année plausible ? Il vous fallait jusqu'à ce jour afficher successivement les années possibles de votre champ de recherche à partir d'un calendrier perpétuel.

Avec Cernedate ©, vous avez de suite les propositions qui s'affichent entre deux dates choisies. Cernedate © peut prendre en compte votre recherche des siècles en arrière ou, pour un besoin que l'instrument aura créé, des siècles en avant. Il y a soit une, soit deux réponses possibles par décennie. Pour garder l'exemple du mardi 26 août, seule l'année 1975 répond à la requête, millésime bordé par 1969 et 1980.

En vue de retrospectives ou de travaux d'historiens, prenez et faites prendre l'habitude de noter l'année sur tous les documents datés !


Si vous avez une idée de plaque ou une plaque à envoyer pour illustrer un 16 Juin merci de cliquer ici.

Pour souhaiter une naissance ou un anniversaire, connaître les personnalités nées ou décédées un 16 Juin, vous pouvez vous rendre sur un site ami : http://www.chronobio.com/